Rechercher

La colère




La colère nous étouffe , nous asphyxie, nous oppresse , nous envahit , nous contrôle . Elle empêche alors le cœur de s’exprimer . C’est une réaction première à une situation , des paroles , des actes qui ne nous conviennent pas , qui ne vont pas dans le sens de notre vérité , de nos principes . Nous la dirigeons souvent vers la personne qui a initier cette situation, ces mots , ces actes . C’est un moyen de défense, une manière de se protéger, tenter de blesser l’autre en espérant ne pas souffrir soi même .

Il n’en est rien lorsqu’elle dure , car au fond la colère nourrit en nous le sentiment qu’il y a un lien direct entre la situation, les paroles, les actes que l’on subit et nous . Nous positionnant alors inconsciemment en victime . Nous fesant plus de mal à nous même qu’à celui où celle qui la reçoit . Alors que nous sommes seuls mettre de choisir de recevoir cela comme une agression ! Nous pouvons aussi nous détacher de cela , commencer par ne pas être en colère contre quelqu’un mais contre la situation, les paroles , les acts. On change déjà d’angle de vue , et vous verrez que la colère n’est pas la même . On commence à ressentir un détachement . Comprenant que les faits ne sont pas volontairement dirigés vers nous , pour nous , contre nous, mais soit eux aussi dirigés par la colère ou bien totalement détachés de notre identité .

iI ne s’agit pas d’ignorer la colère ou de la supprimer,.... elle s’apprivoise , se dompte . Lui laissant la place d’exister , de s’exprimer sans nous envahir ou prendre le dessus. Et alors tout change, et alors tout s’apaise .

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout